chicane


chicane

chicane [ ʃikan ] n. f.
• 1582; de chicaner
1Difficulté, incident dans un procès, sur un point de détail, pour embrouiller l'affaire. avocasserie. Péj. La procédure. Gens de chicane : ceux qui s'occupent de procédure : avoués, agréés, huissiers et aussi les gens d'humeur procédurière.
2Une, des chicanes. Objection, contestation faite de mauvaise foi. argutie, artifice , ergoterie, subtilité.
3La chicane : querelle, dispute (surtout dans des expr.). bisbille, discorde. Chercher chicane à qqn. Esprit de chicane. Une chicane : tracasserie.
4Passage en zigzag qu'on est obligé d'emprunter. Franchir les chicanes d'un barrage de police. (1931) Ski Figure d'un slalom comprenant 3, 4 portes ou plus.
5Au bridge, Absence de cartes de l'une des couleurs dans un jeu, lors de la distribution. 2. coupe.
⊗ CONTR. Droiture, loyauté; accord, conciliation, entente.

chicane nom féminin (de chicaner) Difficulté soulevée sur un point mineur pour embrouiller un procès. Littéraire. Procédure avec des subtilités dans l'interprétation des lois. Littéraire. Querelle de mauvaise foi portant sur un détail : Chercher chicane à ses voisins. Série d'obstacles disposés sur une route de façon à imposer un parcours en zigzag ; ce parcours lui-même. Au bridge, se dit quand un des joueurs ne possède aucune carte dans la couleur appelée. Passage étroit et sinueux pratiqué à travers un obstacle, un mur ou un système défensif pour permettre la sortie discrète des défenseurs. Dispositif qui contrarie le cheminement naturel d'un corps en mouvement. (Dans un échangeur, les chicanes assurent la turbulence des produits circulant à contre-courant.) ● chicane (expressions) nom féminin (de chicaner) En chicane, suivant une disposition oblique par rapport à une ligne droite : Se garer en chicane.chicane (synonymes) nom féminin (de chicaner) Difficulté soulevée sur un point mineur pour embrouiller un procès.
Synonymes :
Littéraire. Querelle de mauvaise foi portant sur un détail
Synonymes :
Contraires :

chicane
n. f.
rI./r
d1./d Procédure subtile que l'on engage sans fondement, de mauvaise foi.
d2./d Par ext. Querelle sans fondement, tracasserie déplacée. Chercher chicane à qqn.
rII./r
d1./d Passage en zigzag installé sur une route et qui oblige les voitures à ralentir.
d2./d TECH Aménagement destiné à modifier le trajet normal d'un liquide ou d'un gaz.
d3./d JEU Au bridge, absence de cartes d'une couleur dans la distribution d'une main.

⇒CHICANE, subst. fém.
I.— Domaine du dr.
A.— Difficulté que l'on soulève dans un procès sur un point mineur de droit pour embrouiller l'affaire :
1. La coutume de la prévôté et vicomté de Paris n'avait pas encore été travaillée par le président Thibaut Baillet et par Roger Barmne, l'avocat du roi. Elle n'était pas obstruée alors par cette haute futaie de chicanes et de procédures que ces deux jurisconsultes y plantèrent au commencement du seizième siècle.
HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, p. 236.
P. méton.
1. Procédure compliquée, subtile. Détours, interprétations de la chicane :
2. Depuis trois ou quatre ans, Moreau possédait la clef de ses affaires, il était intelligent; car, avant la Révolution il avait étudié la chicane dans l'Étude de son père...
BALZAC, Un Début dans la vie, 1842, p. 323.
Hommes, gens de chicane. Hommes de loi, gens au goût procéduriers :
3. Si on nous présente un notaire, il sera cérémonieux ou plaisantin; si un homme de chicane, il aura le regard faux et les lèvres minces; ...
LEMAITRE, Les Contemporains, 1885, p. 347.
2. Fam. Carrière judiciaire.
B.— P. ext., usuel. Contestation de mauvaise foi sur un détail de peu d'importance; querelle futile :
4. ... les habiletés électorales ne sont pas mon affaire. J'ai horreur des chicanes, des polémiques, de tous les petits combats irritants.
BARRÈS, L'Appel au soldat, 1897, p. 415.
II.— Dispositif tortueux et de ce fait comportant des obstacles.
A.— TECHN. MILIT. Passage en zigzag pratiqué à l'intérieur d'une position retranchée permettant le cheminement des éléments amis tout en les protégeant contre les tirs adverses :
5. ... à sa droite [du Calvaire], j'avais observé une coulée de terre fraîchement remuée, probablement une chicane ouverte sous les barbelés que la herse dressée devait fermer en se rabattant en cas d'attaque.
CENDRARS, La Main coupée, 1946, p. 125.
P. ext. Passage tortueux à travers une série d'obstacles :
6. Je les voyais mal, lancées à travers le terrain tourmenté de la Péninsule balkanique, sans ports commodes pour leur servir de bases, avec en fait de communications, des routes médiocres et peu nombreuses, des chemins de fer rares et lents, ayant devant elles les Allemands maîtres dans l'art d'utiliser les chicanes de la nature.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 258.
En chicane. En zigzag; p. ext., en disposition irrégulière. Au centre, une entrée en chicane pour les paquebots et une courte ligne droite pour l'envol des hydravions (MORAND, La Route des Indes, 1936, p. 46).
B.— P. anal.
1. TECHNOL. Dispositif zigzagué permettant le ralentissement ou la régularisation de l'écoulement d'un fluide dans un conduit :
7. ... les silencieux [sont des] appareils basés sur des chicanes avec trous de petits diamètres laminant les gaz...
L. PERISSE, Traité gén. des automob. à pétrole, 1907, p. 147.
2. JEUX. Certaine manière de jouer consistant à franchir un obstacle, au mail, au billard, à la paume, et p. ext., aux cartes.
Avoir chicane à cœur, à pique. Déclarer qu'on n'a aucune carte de cette couleur et qu'on jouera donc sans fournir; jouer dans ces conditions.
3. SP. (ski). Figure d'un slalom comprenant plusieurs portes que l'on franchit dans un mouvement zigzagué.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. 1582 « difficulté qu'on suscite pour embrouiller une affaire judiciaire » (TABOUROT, Bigarr. ds GDF. Compl.); 1680, 30 juin péj. « procédure » (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. M. Monmerqué, t. 6, p. 493); 1675, 26 avr. la chicane « ensemble des gens de Palais » (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. M. Monmerqué, t. 4, p. 86 : les vacances de la chicane font partir bien des gens); av. 1664 gens de chicane (LA ROCHEFOUCAULD, Œuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t. 3, p. 70); 2. av. 1654 « subtilité captieuse en toute matière » chicane philosophique (BALZ., Entret., 26 ds LITTRÉ); 3. 1688 chercher chicane à qqn (MIÈGE). B. 1. 1752 milit. chicane de fossé (Trév.); av. 1757 id. « actions de détail défensives ou offensives » (Fontenelle ds Trév. 1771); 2. 1899 technol. « passage en zigzag à travers une série d'obstacles » (Nouv. Lar. ill.); 1919 plus gén. fig. « obstacles » (VALÉRY, Introd. à la méthode de L. de Vinci ds Variété I, p. 188); 1922 en chicane (Lar. univ.). Déverbal de chicaner. Fréq. abs. littér. :244. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 463, b) 365; XXe s. : a) 261, b) 289. Bbg. MOULIRA (L.). Les Jeunes et la moto. Fr. Monde. 1972, n° 89, p. 38. — QUEM. Fichier. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 12, 205; t. 2 1972 [1925], p. 296; t. 3 1972 [1930], p. 35, 110, 362.

chicane [ʃikan] n. f.
ÉTYM. 1582; de chicaner.
1 Difficulté (incident…) suscitée dans un procès, sur un détail, pour embrouiller l'affaire. Avocasserie, dilatoire (procédé).
2 Péj. Procédure. || Les détours, les interprétations de la chicane. — ☑ (Av. 1664). Gens de chicane : ceux qui s'occupent de procédure : avoués, agréés, huissiers…, et aussi : Les gens d'humeur processive.
1 (…) les braves ont plus d'adresse et d'esprit pour éviter la mort, que les gens de chicane n'en ont pour conserver leur bien.
La Rochefoucauld, Maximes, 221.
2 (dans la grande salle du Palais), sur des tas poudreux de sacs et de pratique Hurle tous les matins une Sibylle étique :
On l'appelle Chicane; et ce monstre odieux
Jamais pour l'équité n'eut d'oreilles ni d'yeux (…)
Boileau, le Lutrin, V.
3 (Robespierre) ne pouvait se faire à la sophistique du barreau, aux subtilités de la chicane.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., t. I, p. 479.
3 (Av. 1654). Objection captieuse, contestation faite de mauvaise foi. Argutie, artifice, contestation, contradiction, contrariété, équivoque, ergoterie, subtilité.Controverse où l'on dispute sur des mots. Logomachie. || Les chicanes des sophistes.
4 Querelle. Altercation, bisbille, dispute, ergotage, tracasserie. || D'interminables chicanes entre voisins. Discussion; chipotage. — ☑ Chercher chicane à qqn. || Esprit de chicane.
4 L'admiration que je vous ai vouée percera, j'espère, à travers les petites chicanes que je me suis permis de vous faire sur des détails.
Sainte-Beuve, Correspondance, 14 oct. 1835, t. I, p. 553.
5 (…) les Provinciales, œuvre de discussion subtile, de chicane habile et retorse, de raillerie froide, d'ironie mesurée et précise (…)
Émile Faguet, Études littéraires, XVIIe s., Pascal, p. 182.
6 (…) la forme voulant primer le fond, la lettre cherchant chicane à l'esprit.
H. Bergson, le Rire, I, 1, p. 40.
5 (Concret). Passage en zigzag qu'on est obligé d'emprunter. || Chicanes d'un barrage de police.
Dans un circuit automobile, Passage en zigzag matérialisé destiné à réduire la vitesse des voitures.
(1931). Ski. Figure d'un slalom, comprenant 3, 4 portes ou plus, verticales ou obliques.
Passage en zigzag destiné à laisser passer certains éléments. || Chicanes d'une position retranchée, protégeant contre les tirs adverses.
Passage tortueux.
7 Promenade (…) aux Endless Caverns (…). L'intérieur exfolié du rocher, replis de coquille, conduits, détours, corridors, chicanes, tout un travail souterrain.
Claudel, Journal, 20 avr. 1928, Pl., t. I, p. 814.
En chicane : en zigzag; en disposition irrégulière.
Techn. Dispositif en zigzag permettant de modérer l'écoulement d'un fluide. || Établissement de chicanes (chicanage, n. m.).
CONTR. Droiture, loyauté. — Accord, conciliation, entente.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chicane — CHICANE. s. f. Subtilité eaptieuse en matière de procès. Vilaine chicane. Etrange chicane. Une pure chicane, une franche chicane. Chercher des chioanes. f♛/b] On appelle Gens de chicane, Les Praticiens subalternes, comme Sergens, Procureurs,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Chicane — in Stockholm (2011) Nick Bracegirdle in der Mitte. Chicane ist ein Musikprojekt aus dem Bereich Trance und Ambient des englischen Musikproduzenten Nick Bracegirdle. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • chicane — CHICANE. s. f. Subtilité captieuse en matiere de procés. Vilaine chicane. estrange chicane. une pure, une franche chicane. chercher des chicanes. On appelle, Gens de chicane. Les petites gens de pratique, comme Sergents, Procureurs, Juges de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chicane — Chi*cane , n. [F., prob. earlier meaning a dispute, orig. in the game of mall (F. {mail}), fr. LGr. ? the game of mall, fr Pers chaug[=a]n club or bat; or possibly ultimated fr. L. ciccus a trible.] 1. The use of artful subterfuge, designed to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • chicané — chicané, ée (chi ka né, née) part. passé. Disputé. Une partie longtemps chicanée.    Se dit aussi en parlant des personnes, soit dans le sens de tourmenté par des chicanes : chicané par la partie adverse ; soit, très familièrement, dans le sens… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Chicane — Chi*cane , v. i. [Cf. F. chicaner. See {Chicane}, n.] To use shifts, cavils, or artifices. Burke. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • chicane — in various senses, obstacles on a roadway (20c.), also a term in bridge, apparently all ultimately from an archaic verb chicane to trick (1670s), from Fr. chicaner to pettifog, quibble (15c., see CHICANERY (Cf. chicanery)) …   Etymology dictionary

  • Chicane — (fr., spr. Schikan), 1) eine Art Ballspiel zu Pferde; 2) eine in böser Absicht erregte Schwierigkeit gegen die von einem Andern bezweckte Ausführung einer Sache (Calumnia). Zur Sicherung dagegen kann man dem Gegner od. dessen Sachwalter den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chicane — (franz.), s. Schikane …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Chicane — (frz.), s. Schikane …   Kleines Konversations-Lexikon